Visitez nous au Square du Quartier Dix30!

Publié le 19 juin 2018
Par Éveline Thibault-Lanctôt

Blogue

Laucolo, illustrer la biodiversité

Au coeur de l'entreprise - Consommation responsable/durable

Ce n’était pas prévu. Laurence Deschamps-Léger, alias Laucolo, n’était pas une dessinatrice ni une artiste. Mais elle s’intéressait à l’alimentation et à l’agriculture. Ses expériences, sa formation et son parcours ont tranquillement pavé la voie à l’entrepreneuse-créatrice qui rayonne et fait rayonner l’agriculture locale.

Laurence a fait ses études en développement international, avec un focus sur la souveraineté alimentaire. Toutefois, elle réalise qu’elle souhaite travailler ici et non à l’étranger. « Je sentais que c’était chez nous, d’où je venais que je pouvais faire une différence et où je me sentais plus pertinente », explique-t-elle.

crédit photo : Alex Tran

Un avant-goût aux Fermes Lufa

Son parcours se poursuit chez les Fermes Lufa où elle organise des événements et gère les communications. Un emploi riche en expériences et en apprentissages. Elle y côtoie le monde agroalimentaire avec lequel elle se sent à son aise. L’idée d’un calendrier des fruits et légumes de saison germe: « c’est là que j’ai commencé à avoir envie de créer des visuels qui pourraient à la fois attirer l’œil et être informatifs ». En quittant les Fermes Lufa, elle désire garder contact avec ce domaine. De là naît Laucolo, sa façon de parler de l’agro-alimentation.

Le dessin, un prétexte

« Pour moi, le dessin était un prétexte et une façon de parler d’agro-alimentation », raconte Laurence. À force de dessiner ses fruits et légumes, elle peaufine son talent de dessinatrice et au fil des contrats, avec différents acteurs du milieu agroalimentaire, elle plonge entièrement dans le domaine des arts visuels.

La réputation de Laucolo est grandissante. Pendant les deux premières années d’existence de Laucolo, Laurence travaille encore en entreprise. Le soir et les fins de semaine sont consacrés à ses dessins. Depuis deux ans, Laucolo est son unique emploi et force est de constater qu’elle réussit bien.

Nous pouvons admirer son talent dans les magazines, les entreprises et les blogues, en plus de sa boutique en ligne. Elle parle, entre autres, de Caribou magazine, Prana bio et Hubert Cormier nutritionniste. Elle travaille autant avec des agriculteurs que des entreprises du milieu de l’alimentation. Avec Prana bio, notamment, elle a créé plusieurs visuels informatifs, comme la charte des smoothies et la charte du gaspillage alimentaire.

crédit photo: Hubert Cormier

crédit photo: Sylvie Li

Le calendrier des fruits et légumes de saison

Outre ses collaborations, Laucolo possède aussi sa boutique en ligne de papeterie qui offre différents formats d’illustrations, numériques ou papiers.

Son magnifique calendrier des fruits et légumes de saison en est à sa quatrième édition. Il est désormais offert en plusieurs formats, selon les besoins. « Les gens l’ont vraiment adopté », se réjouit-elle. « Pour moi, c’était une façon tangible de partager avec les gens le fait qu’à l’année, au Québec, il y a des fruits et légumes qui sont disponibles. ». On peut donc savoir quels fruits et légumes du Québec devraient être disponibles. « Quand on va à l’épicerie, on devrait pas mal toujours être capable de trouver des patates du Québec et s’il n’y en a pas, on peut le demander à notre gérant d’épicerie. », explique-t-elle.

Crédit photo: Maryse Boyce

Sauvegarder notre biodiversité

Son but est donc de parler de disponibilité, de produits de saison et de biodiversité. Ces affiches-là sont une façon, pour l’illustratrice, de faire connaître et d’encourager la biodiversité: « Les gens ont besoin d’être à la fois informés et inspirés. ».

En effet, « 75% de la biodiversité agroalimentaire mondiale a disparu dans les cent dernières années », c’est énorme!  Laurence croit qu’il est primordial de prendre soin des 25% qu’il reste et de diversifier notre alimentation. « On mange environ dix plantes (le riz, le maïs, le soja, le canola, etc.), ça se résume à ça, c’est un peu plate », s’inquiète Laurence. Ces affiches-là, c’est une façon d’aborder les questions de biodiversité et de saisonnalité, de s’intéresser à nos aliments et d’en parler avec ses clients.

Les projets de Laucolo

Cet hiver, Laurence a créé un concept de carnet « rêvé » dans lequel elle pouvait y noter des idées de recettes de base organisées par saison. Sa campagne de sociofinancement sur Ulule a été un grand succès puisque son objectif a été dépassé à 375%. Ce beau projet lui a permis de travailler différents aspects de l’entrepreneuriat puisqu’elle a géré la production du livre de a à z. L’engouement pour son projet a été tel que c’est un imprimeur qui l’a contactée.

Inspirée par l’international – peu d’illustrateurs se concentrent sur l’illustration d’aliments – elle souhaite de plus en plus travailler l’illustration de recettes.

Il est toujours étonnant et impressionnant de rencontrer une entrepreneuse, mais surtout une artiste, qui est arrivée là par hasard. Si l’art n’était pas une vocation, il est devenu un moyen de s’exprimer, puis un talent à exploiter. Laucolo nous permet d’admirer, de connaître et de comprendre notre culture agroalimentaire québécoise. Elle participe à son rayonnement et à notre éducation. Actrice du changement, elle nous donne envie de découvrir et de respecter nos terres.

Pour tout connaître de Laucolo, visitez sa fiche de membre.

 

 

 

 

 

Révisé par Catherine

Éveline Thibault-Lanctôt

Collaboratrice au blogue

Hippie, geek et maman, Éveline est curieuse et touche-à-tout. En devenant maman, ce n’est pas seulement le mode de vie familiale qu’elle a embrassé mais aussi le mode de vie « signé local ». Anciennement montréalaise, c’est dans sa petite banlieue lanaudoise et grâce à « l’amour est dans le pré » que l’importance de l’achat local l’interpella : dans son paniers d’épicerie, sa bibliothèque et la garde-robe des ses enfants, le Québec est de plus en plus à l’honneur!
Enseignante, rédactrice et réviseure linguistique avec sa compagnie le scriptorium, la langue française est sa grande passion. À travers ce blogue, enfin, elle pourra commenter la scène locale et vous inspirer à farfouiller les recoins du Québec afin d’acheter le « fait au Québec ».

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Devenez membre dès maintenant
et profitez de nos offres spéciales
Devenir membre