COVID-19: Nos produits locaux livrés chez vous, commandez en ligne!

Publié le 7 janvier 2018
Par Éveline Thibault-Lanctôt

Blogue

Dimanche Matin, le cocooning à son meilleur

Au coeur de l'entreprise

Entrer dans la cuisine d’Annie-Claude, fondatrice de Dimanche Matin, c’est se lover dans un parfum de fruits et de réconfort. Même si elle s’est confondue en excuses, parce qu’elle me recevait en pleine préparation, je ne pouvais qu’en être charmée et conquise. C’est que tout de cette marque me plait. L’image, la pureté, les valeurs, les produits.

Dimanche Matin, ça évoque beaucoup de douceur, de plaisirs et de souvenirs. Ce sont les brunchs, les grasses matinées, les journées pyjamas. Pour Annie-Claude, il en va de même. Si au départ, Dimanche Matin c’était des tartinades, c’est désormais beaucoup plus.

confitures production dimanche matin

Crédit: Dimanche Matin

Dans un labyrinthe, vers l’entrepreneuriat

Annie-Claude St-Jean ne savait pas trop où elle s’en allait, au départ. Mais ce n’est pas l’entrepreneuriat qu’elle visait! Des études en arts, en criminologie et en cinéma, des dizaines d’emplois différents, mais – toujours – un intérêt marqué pour l’alimentation. L’ITHQ a d’ailleurs déjà fait partie de ses projets, mais les conditions de travail en restauration ne la séduisaient pas.

Puis, un Noël, elle a décidé d’offrir à ses proches des tartinades maison. Les cadeaux ont tellement eu un succès que ses proches l’ont vite encouragée à se lancer en affaires. Elle a fait ses recherches, trouvé son inspiration, fait des tests et créé trois saveurs: fraises & basilic, poire & vanille, mangue & gingembre.

De fil en aiguille, d’expérience en expérience, la jeune entrepreneure en devenir ne recevait que de bons commentaires. Les gens découvraient l’énorme potentiel de ses produits. À son tour, elle a donc commencé à croire en elle, en son produit et en son entreprise.

Des débuts réussis

Alors qu’elle n’avait aucune attente, elle reçoit une très belle réponse du marché: «les boutiques venaient vers moi; les médias aussi». En 6 mois d’existence, ce sont huit boutiques qui offraient ses tartinades. Quatre ans plus tard? Ce sont 70 boutiques, de Montréal à Chicoutimi en passant par l’Ontario, en plus de sa boutique en ligne.

Encore mieux? Dès sa première année d’existence, une belle chance s’offre à elle: Marilou Bourdon, de Trois fois par jour, lui demande d’offrir ses produits comme cadeaux aux invités à son mariage. Non seulement obtient-elle le contrat, mais l’entreprise à succès parle de Dimanche Matin dans ses réseaux sociaux et dans son magazine. Pour Dimanche Matin, c’est une très grande visibilité; pour Annie-Claude, c’est une source d’inspiration.

En effet, l’entrepreneur prend conscience des nouvelles possibilités: «ça m’a donné l’idée de me lancer dans les cadeaux de mariage et les cadeaux corporatifs. Ça m’a ouvert des portes».

cadeaux corporatif et mariage Dimanche Matin

Crédit: Dimanche Matin

Dimanche Matin et ses possibilités infinies

Trois ans plus tard, Annie-Claude ajoutait une corde à son arc: la confection de bougies. Désormais, en plus d’offrir neuf saveurs de tartinades (dont quatre saveurs saisonnières), l’entreprise offre cinq fragrances de bougies à base de cire de soja. Inspirée par ses valeurs environnementales, Annie-Claude utilise des huiles parfumées véganes faites au Canada en plus de privilégier la cire de soja.

Avec un nom comme Dimanche Matin, Annie-Claude se donne le droit d’oser d’autres projets comme une collection de textiles et une collaboration avec Bkind pour la création de baumes à main. L’important est de rester dans la douceur, les remerciements et tout ce qu’évoquent les dimanches matin.

Il est de plus en plus facile pour l’entrepreneure d’aller ailleurs avec son entreprise: «ce qui m’ouvre le plus de portes, c’est que je n’ai plus vraiment de mise en marché à faire. Je crée et je tente de vendre, je suis donc plus libre de créer». Dimanche Matin continue d’explorer ses possibilités et de s’ouvrir à différents marchés. Son but est de rester dans le local et la qualité, tout en restant abordable. Cependant, un récent voyage à New York lui a donné envie d’explorer le haut de gamme.

Se laisser guider par son instinct

Tout au long de notre discussion, l’entrepreneure parle d’instinct: «j’y vais au feeling. Je laisse les idées aller». Que ce soit aux tout débuts, lorsqu’elle a décidé de lancer Dimanche Matin, ou l’an dernier, lorsqu’elle a eu envie d’apprendre à faire des bougies de soja, Annie-Claude se laisse guider, «car d’y aller avec sa tête, ça fait peur et je ne serais sûrement pas là», explique-t-elle.

«Les bougies, je ne sais même pas comment m’est venue l’idée. J’aime les confitures, mais j’avais envie de créer [autrement]. Je voulais aller ailleurs; j’ai vu les cours [de confection de bougies], j’ai essayé et j’ai aimé. On dirait que c’est Dimanche Matin qui me guide. Les idées viennent seules», explique Annie-Claude.

Dimanche Matin

Crédit: Dimanche Matin

Prochainement, en plus de son nouveau site internet, Annie-Claude a lancé un calendrier 2018 en collaboration avec des entrepreneures québécoises. Incertaine de la faisabilité du projet (imaginé environ un mois avant sa sortie!), c’est en contactant Marie-Joëlle Parent, journaliste, qu’Annie-Claude a eu le coup de pouce qu’il lui fallait. Même si la journaliste n’a finalement pas pu participer au projet, d’autres entrepreneures ont sauté sur l’occasion, inspirée par l’idée d’Annie-Claude. Pour chaque mois de l’année, une entrepreneure y est présentée et y écrit un court texte. Le but étant de promouvoir l’entrepreneuriat au féminin.

Beaucoup d’encouragement, d’aide et une bonne étoile

Annie-Claude le répète plusieurs fois, elle a une très bonne étoile et beaucoup d’aide de ses proches. Elle insiste: «Je suis vraiment bien entourée!» Son image de marque a été créée par une amie graphiste, sa famille l’aide dans la préparation des recettes, son père l’aide avec les livraisons, une autre amie l’a aidée à monter son site et elle en engage une autre lors des grosses périodes, comme les fêtes.

Sa mère, en plus de l’aider chaque matin dans la préparation, a aussi eu l’idée de la recette canneberge & ananas: «j’étais en voyage et à mon retour, elle avait testé des saveurs pour les fêtes. Elle voyait les fêtes arriver sans qu’une recette soit pensée et ça la stressait», ajoute-t-elle en souriant. Quelques tests supplémentaires et la recette était prête.

Au final, c’est sous une bonne étoile que Annie-Claude et Dimanche Matin se laissent bercer. Les débuts rapides, les encouragements, l’aide omniprésente et même une maison ancestrale qui bientôt deviendra son atelier. Rien de tout cela n’était prévu. Très reconnaissante, l’entrepreneure souligne tous les efforts et le travail mis dans cette réussite, le chemin parcouru depuis ce Noël où elle offrait de délicieuses tartinades DIY, jusqu’à aujourd’hui.

Dimanche Matin production

Crédit: Dimanche Matin

 

Pour tout savoir sur cette magnifique entreprise, pour l’offrir en cadeau ou à vous même, visitez leur fiche de membre ici!

Révisé par Louise

Éveline Thibault-Lanctôt

Collaboratrice au blogue

Hippie, geek et maman, Éveline est curieuse et touche-à-tout. En devenant maman, ce n’est pas seulement le mode de vie familiale qu’elle a embrassé mais aussi le mode de vie « signé local ». Anciennement montréalaise, c’est dans sa petite banlieue lanaudoise et grâce à « l’amour est dans le pré » que l’importance de l’achat local l’interpella : dans son paniers d’épicerie, sa bibliothèque et la garde-robe des ses enfants, le Québec est de plus en plus à l’honneur!
Enseignante, rédactrice et réviseure linguistique avec sa compagnie le scriptorium, la langue française est sa grande passion. À travers ce blogue, enfin, elle pourra commenter la scène locale et vous inspirer à farfouiller les recoins du Québec afin d’acheter le « fait au Québec ».

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Devenez membre dès maintenant
et profitez de nos offres spéciales
Devenir membre