La boutique Signé Local a fermé ses portes le 7 janvier 2018. Retrouvez-nous dans le Square au printemps!

Publié le 6 novembre 2017
Par Jeanne Desrosiers

Blogue

Valeurs et identités des entreprises québécoises

Communauté - Consommation responsable/durable

Le Québec est actuellement un terrain fertile pour la fibre entrepreneuriale. Les entreprises se multiplient sous l’effet de l’ère du numérique qui facilite le partage de la passion pour le «fait à la main» local.

Animées par un désir de partager les valeurs qui leur sont chères, les entreprises d’ici rivalisent de créativité pour offrir des produits de qualité qui plairont et seront utiles aux consommateurs québécois. Mais quelle est la place de la Belle Province chez les entreprises? Quelles sont les valeurs de nos entreprises québécoises? En quoi leur identité est-elle unique? C’est avec les réponses de quelques entrepreneurs que j’ai tenté de vous brosser un portrait des motivations derrière l’entrepreneuriat québécois.

L’influence québécoise

Le rôle du consommateur

Bien sûr, le client est nécessairement une pierre tournante dans le marché local. C’est son pouvoir d’achat qui permet ou non la croissance des entreprises. Il est donc essentiel de considérer ses besoins et ses désirs lorsqu’on décide de se lancer sur le marché. Pour ce faire, il faut vérifier que la clientèle sera réceptive au produit proposé, notamment par une étude de marché, souligne Jessica Lemieux de 5eptentrional.

septentrional valeurs et identité des entreprises québécoises

5eptentrional

Que recherche le consommateur moyen québécois selon les entrepreneurs questionnés? La qualité. Il achète un produit fait à la main au lieu d’un produit manufacturé pour encourager les producteurs québécois, et découle de cela une certaine fierté. Il cherche un produit unique et penchera souvent pour un coup de cœur.

Pour Geneviève Grandbois, qui possède une chocolaterie artisanale spécialisée dans la création de chocolats raffinés, la qualité est une source d’innovation. L’entreprise multiplie les initiatives et innove constamment pour offrir des produits de qualité à sa clientèle: «à chaque mois, nous créons une nouvelle saveur, soit le Neuf. D’ailleurs, nous avons un chocolat nommé le Noir, qui celui-ci change selon la provenance du cacao. Nous avons réinventés les tablettes de chocolat, ici, nous avons les Carrés. Aussi, notre chocolat chaud n’est pas une poudre, mais bien des morceaux de chocolat que vous devez faire fondre dans du lait chaud», raconte Véronique Chalifoux, responsable des communications. Les Chocolats Geneviève Grandbois connaissent un succès important dans lequel cette innovation constante a nécessairement un rôle à jouer :«Depuis notre entrée dans le monde du chocolat, nous nous sommes développés avec les boutiques sur l’île de Montréal ainsi que sur le Web. Nous options pour un style contemporain français. Nous nous distinguons par la réinvention de chocolats classiques pour des chocolats gourmands et raffinés. Notre mission est d’adoucir la vie des gens à travers nos chocolats», ajoute Véronique.

Finalement, l’achat local peut aussi découler de motivations environnementales et éthiques. Par exemple, lorsque le consommateur choisit un produit local parce qu’il est plus respectueux de l’environnement et des individus qui s’emploient à le fabriquer.

Lieu d’inspiration

Le lieu d’implantation d’une entreprise vient nécessairement jouer sur l’identité de cette dernière. Que ce soit par la clientèle présente ou les besoins à combler, le lieu où est basée une entreprise joue beaucoup sur la forme qu’elle va prendre, influençant ses stratégies marketing et son service à la clientèle. Les produits d’une entreprise peuvent même être issus d’observation du milieu dans laquelle elle évolue.

5eptentrional en est un bon exemple. L’entreprise se spécialise dans la réutilisation de bouteille de verre du fait que certaines d’entre elles, telles que les bouteilles de vin et de spiritueux, ne sont pas consignées au Québec. La fondatrice de l’entreprise a alors tenté de résoudre un problème écologique présent dans la société québécoise en transformant les bouteilles en articles utilitaires.

Valeurs entrepreneuriales clés

Démarrer son entreprise peut être ardu. Les efforts investis ne peuvent pas toujours être récompensés immédiatement. Voilà pourquoi il est essentiel de posséder de l’audace, de la passion et une bonne capacité d’adaptation. Le produit offert doit être unique et doit se démarquer des autres. Il est nécessaire d’oser, même s’il existe toujours une part de risque. L’échec reste toujours possible, mais avec une bonne dose de résilience, on peut venir à bout de toutes les difficultés.

L’élément qui fait la différence est certainement la passion. Elle permet de se dédier entièrement en ce nouveau projet et aide à ne pas compter les heures, sachant que le départ d’une nouvelle entreprise nécessite une quantité incalculable de travail. S’adapter fait aussi partie des clés pour une jeune entreprise. En effet, il faut absolument adapter son produit à sa clientèle.

C’est notamment un des éléments qui a contribué au succès de l’entreprise ADzif qui propose des autocollants muraux et des accessoires de décoration: «[…] un produit en explosion en Europe que nous avons complètement adapté localement avec les designers d’ici. Nous avons monté un collectif d’artiste qui a fait notre réputation pour la qualité de nos créations et leurs originalités. Aujourd’hui, c’est plus de 1300 produits créés par 30 artistes d’ici et d’ailleurs.»

Finalement, les entrepreneurs d’ici soulignent aussi que le respect est une valeur importante pour l’entrepreneuriat québécois. Que ce soit par l’entraide qui les lie entre eux ou par les relations qu’ils ont avec leurs collaborateurs ou leur approche face aux produits et ressources utilisés, le respect fait partie intégrante de leur mentalité.

valeurs et identités des entreprises québécoises little yogi

Little Yogi

Facteurs personnels dans l’identité d’entreprise

Valeurs personnelles et critique de société

L’identité d’une entreprise se base d’abord et avant tout sur les expériences et les valeurs de son(sa) fondateur(trice).

Ce sont ces dernières qui déterminent l’orientation d’une entreprise. Les valeurs et les principes d’un(e) entrepreneur(e) peuvent guider ses choix quant au produit qu’il ou elle concevra.

L’exemple de l’entreprise Little Yogi, qui offre des vêtements unisexes pour enfants, illustre très bien ce fait : «J’étais sexologue de formation […] et mes champs d’intérêt se situaient principalement au regard du développement des enfants de 0-5 ans. Tout mon projet d’entreprise est parti de cette réflexion-là, à savoir si la mode, aussi dichotomique que nous la connaissons en ce qui regarde le sexe, pouvait avoir un impact sur l’intériorisation de certains stéréotypes sexuels chez les enfants. C’est assez évident en entrant dans une boutique pour enfant que les messages ne sont pas les mêmes selon le sexe à qui s’adresse le vêtement», explique Nancy Caouette, fondatrice de l’entreprise. Pour résoudre cette problématique, la créatrice a donc lancé sa ligne de vêtements où tous les pantalons, en plus d’avoir des illustrations uniques et imprimées sur du coton biologique, font aussi bien aux filles qu’aux garçons.

De la même façon, l’entreprise Miljours a récemment changé l’identité de son entreprise afin de transmettre les valeurs dont elle sentait s’être éloignée avec sa précédente entreprise: «j’ai voulu mettre de l’avant mes valeurs personnelles-produit de qualité, transparence envers le client, juste prix, écoresponsabilité et durabilité, collections slow made (faire moins, mais mieux!)-. Je souhaite aussi avoir un contact plus privilégié avec le client. Je privilégie maintenant la vente directe seulement. J’ai aussi dit non aux standards de l’industrie de la mode qui ne divulgue pas ses fournisseurs, ses prix, la provenance des produits. J’opte pour une transparence envers le client», explique la designer Marie-Anne Miljours.

L’environnement, source d’innovation

La conscience environnementale des entrepreneur(e)s peut aussi venir jouer un grand rôle lors du choix de la méthode de fabrication et du mode de production du produit qu’ils offriront. Cette critique du monde dans lequel nous vivons permet de créer des produits en réponse aux préoccupations environnementales actuelles tout en répondant au besoin d’une population en question.

sans chichi valeurs des entreprise québécoises

Sans chichi

Sans Chichi, une entreprise spécialisée dans les vêtements pour enfants, s’est justement tournée vers le recyclage vestimentaire suite à une prise de conscience révélatrice: «Après un retour aux études en 2016, en stylisme de mode, Julie Martineau réalise, lorsqu’elle fait le tri de la penderie, service qu’elle offre à ce moment à ses clients, que le gaspillage textile ne cadre pas avec ses valeurs et commence donc à imaginer ce qu’il est possible de fabriquer avec les vêtements que l’on ne veut plus dans sa garde-robe. Elle subtilise toutes les vieilles chemises de son mari et entame leur transformation pour ses deux filles pour ainsi s’apercevoir qu’il y a tout un monde créatif qui s’ouvre à elle», explique les deux entrepreneures. Les deux designers, Julie Martineau et Barbara Fillion, offrent maintenant une panoplie de vêtements faits à partir de chemises recyclées pour contrer le gaspillage vestimentaire tout en habillant les enfants avec style.

 

Changement d’identité

Parfois, on réalise en cours de route que l’on n’est plus sur la bonne voie. On se rend compte que l’entreprise que l’on a construite ne nous ressemble plus, qu’avec le temps elle s’est éloignée de nos valeurs personnelles. Un retour aux sources s’impose alors, quitte à repartir une nouvelle entreprise pour s’assurer d’être plus en accord avec soi-même.

Comme mentionné précédemment, c’est ce qu’a fait l’entrepreneure Marie-Anne Miljours. Son entreprise initiale ne lui ressemblait plus; elle a donc décidé de changer le nom de cette dernière pour Miljours. «Quand je suis passé de Matu à Miljours, c’était d’abord et avant tout un changement de cap avec le modèle d’affaire. Je partais d’un modèle plus traditionnel à un modèle plus personnel, plus près de ma clientèle», explique Marie-Anne. Les méthodes et le fonctionnement de son entreprise ne lui convenaient plus, ne lui ressemblaient plus. Au lieu de continuer à suivre les tendances de la mode, la designer a choisi de suivre son propre rythme.

Pour que Miljours puisse se mettre en branle, il lui faut toutefois les ressources monétaires nécessaires. Pour ce faire, une campagne de sociofinancement a été mise en place en ligne, où un produit est offert selon le montant donné. Cette initiative montre que le changement est toujours possible et que l’entrepreneuriat est un monde en mouvement constant.

Finalement, l’identité d’une entreprise est plus complexe et plus vaste que l’aperçu que l’on a en lisant l’«à-propos» des sites web des entreprises. Elle repose sur de nombreux facteurs personnels tels que les valeurs et les principes de l’entrepreneur(e), mais aussi sur des facteurs culturels relatifs au milieu dans lequel évolue l’entreprise, comme la clientèle, les caractéristiques du lieu d’implantation, les valeurs de la société présente et des entreprises déjà établies, etc.

Derrière chaque entreprise, il y a des personnes passionnées qui veulent transmettre un peu de qui ils sont à travers leurs produits.

Merci aux entreprises 5eptentrional, ADzif, Little Yogi, Sans Chichi, Chocolats Geneviève Grandbois et Miljours pour leur participation à l’article.

 

 

 

 

Révisé par

Couverture : Geneviève Grandbois

Jeanne Desrosiers

Collaboratrice au blogue

Étudiante passionnée par l’écriture et l’art, Jeanne est la blogueuse derrière La Vitrine Artistique. Grande lectrice, elle s’adonne aussi à la fabrication de bijoux, à la couture et à d’autres loisirs créatifs. En admiration devant le travail des artistes, elle ne sait résister à la tentation d’entrer dans leur boutique et court les différents salons afin de découvrir de nouveaux créateurs.

Pour elle, les produits locaux sont des produits inestimables qu’il faut mettre en valeur. Elle espère amener les jeunes à s’intéresser davantage à ce milieu et à consommer ces produits.

2 réponses sur “Valeurs et identités des entreprises québécoises”

  1. sherley gleeton dit :

    article très intéressant

    1. Éveline Thibault-Lanctôt dit :

      Merci beaucoup!

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Devenez membre dès maintenant
et profitez de nos offres spéciales
Devenir membre