Notre magasin de Montréal est maintenant ouvert!

Publié le 16 octobre 2019
Par Viviane Rivard

Blogue

Réduire son impact environnemental par l’alimentation

Bouffe d'ici - Consommation responsable/durable

Dans la foulée de la manifestation pour le climat du 27 septembre dernier à Montréal, il est important de remettre en question nos habitudes de consommation. De nombreuses situations effrayantes se produisent dans le monde en ce moment, comme les océans de plastique ou l’Amazonie qui brûle, et il est plus que temps d’agir. On ne peut plus continuer de vivre à ce rythme effréné sans se préoccuper de ce qui nous entoure. D’ailleurs, Les Cowboys Fringants en parlaient déjà en 2004 avec la chanson Plus rien : 

 

« C’est des années plus tard qu’ils ont vu le non-sens
Dans la panique ont déclaré l’état d’urgence
Quand tous les océans ont englouti les îles
Et que les inondations ont frappé les grandes villes »

 

Il existe plusieurs gestes qu’on peut réaliser afin de réduire notre impact environnemental et préserver notre belle planète. Le tiers de la nourriture qui est produite dans le monde est soit perdu, soit jeté. Cela équivaut à près de 1,3 milliard de tonnes d’aliments gaspillés selon l’Organisation des Nations unies pour l’alimentation et l’agriculture. C’est énorme considérant toutes les ressources nécessaires que ça prend pour les produire alors qu’ils finiront directement aux poubelles. Voilà donc cinq manières de réduire votre impact environnemental par l’alimentation.

 

réduire son impact environnemental par l'alimentation

Source : Unsplash

 

1. Éviter le gaspillage de nourriture

 

On a souvent tendance à acheter plus d’aliments que ce dont on a réellement besoin lorsqu’on fait l’épicerie. Pour éviter cet abus, on peut préparer une liste des repas que l’on souhaite cuisiner pour la semaine et n’acheter que les produits nécessaires. Il est aussi possible de congeler ses restants pour ne pas avoir à les jeter. En plus, ça permet d’avoir des repas déjà prêts lorsqu’on est plus pressé. C’est gagnant-gagnant ! 

 

 

2. Manger local

 

Manger des aliments locaux permet de réduire les émissions de gaz à effets de serre liées au transport de ces produits jusqu’à votre assiette. Un bon moyen pour manger local est d’acheter des fruits et légumes selon la saison. Il est aussi possible de se procurer des plats qui sont préparés localement, comme offre Les Aliments Savvy Pantry avec leurs mélanges pour soupes et bols qui sont 100 % naturels et faits à base de plantes.

 

 

3. Faire du compost

 

Composter permet de réduire ses déchets alimentaires, mais aussi de leur donner une deuxième vie. Pour faire du compostage, vous n’avez qu’à vous procurer un petit bac que vous conservez au réfrigérateur (ça empêche les odeurs et les petites mouches à fruit) et le vider dans le bac fourni par votre municipalité. Vous pouvez vérifier ici si votre municipalité offre la collecte du compost. Il est aussi possible de faire votre propre compost que vous obtiendrez au bout d’un an et que vous pourrez mettre dans vos plates-bandes ou votre jardin.  

 

 

4. Cuisiner davantage

 

En plus d’être une meilleure option pour la santé, cuisiner permet de réduire les déchets liés aux emballages et à la production des aliments transformés. De nombreuses entreprises proposent des produits pour agrémenter vos plats. C’est le cas de Super Super qui offre des produits rendant plus simple et plus rapide l’exécution du repas et Les assaisonnements Épis d’or qui offre des assaisonnements pour mariner une multitude d’aliments, tels que viande, fruits de mer et riz. 

 

 

 

5. Réduire sa consommation de viande

 

Selon l’Organisation des Nations unies pour l’alimentation et l’agriculture (FAO), la consommation de viande contribue à 14,5 % des émissions globales de gaz à effets de serre. Réduire son nombre de repas avec de la viande est une bonne manière de diminuer son empreinte écologique. Plusieurs entreprises offrent maintenant des solutions de remplacement à la viande, dont les Aliments Racine qui produit des aliments prêts à cuisiner à base de légumineuses et de grains biologiques comme la galette aux patates douces et garam masala.

 

 

Peu importe la manière que vous choisirez pour avoir une alimentation plus soucieuse de l’environnement, il est important de se rappeler que nos ressources ne sont pas inépuisables et qu’il est important d’en prendre soin. Sur ce, bon appétit ! 

 

 

 

 

 

Révisé par Sandrine

photo de couverture : Unsplash

Viviane Rivard

Collaboratrice au blogue

Étudiante à la maîtrise en communication marketing, Viviane a pris conscience du pouvoir qu'elle a en tant que consommatrice. C’est d’ailleurs la raison pour laquelle elle choisit le plus possible des produits locaux. Lorsqu'elle n'est pas en train de visiter un nouveau coin de pays, on peut la retrouver chez elle, accompagnée de son chat, en train de se faire un masque. Elle a un plaisir coupable pour les soins de beauté, mais elle tente tout de même d'avoir un côté minimaliste et de ne pas trop en avoir.

Elle est fière de dire qu'elle vient du Québec et encore plus fière de tout ce que nous arrivons à produire et fabriquer ici. Elle est d'ailleurs d'avis que d'écrire dans ce blogue, sera un peu sa façon à elle de faire connaître tout ce dont nous sommes capables, parce qu'elle croit fermement que dans les pots locaux, il y a les meilleurs onguents.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Devenez membre dès maintenant
et profitez de nos offres spéciales
Devenir membre