Des produits locaux livrés chez vous, commandez en ligne!

Publié le 22 octobre 2021
Par Geneviève Girard

Blogue

Motivop : sans tabou ni masque

Au coeur de l'entreprise - Maison

On oublie souvent que derrière nos produits locaux favoris se trouve un humain ou une humaine qui fait sans cesse des choix pour son bien-être et pour celui de ses clients. Il peut arriver parfois que même si la clientèle est en amour avec un item, le cœur de l’entrepreneur n’y est plus. C’est exactement là où se trouve Vicky Girouard, l’âme derrière l’entreprise Motivop. La discussion franche, sincère et spirituelle que nous avons partagée dans le cadre de la préparation de cet article résonne encore en moi, même après plusieurs jours. En voici le résumé. 

 

Vicky, on peut lire sur ton site internet qu’avec Motivop tu as fait un 180°, qu’est-ce qui t’as donné cette force?

C’est ma grande souffrance. J’ai fait plusieurs 180° dans ma vie et, chaque fois, c’est la souffrance et l’inconfort qui m’amènent à retrouver le chemin de la liberté intérieure. Cet état de conscience totalement vide de concepts, de croyances, d’étiquettes. Ce silence m’apporte la paix.

Motivop : sans tabou ni masque

Motivop

En lisant sur Motivop et sur ton histoire, je ne pouvais pas m’empêcher de penser au succès et à la façon dont tu devais t’y prendre pour ne pas retomber dans les pièges de la femme workaholic avec laquelle tu as choisi de faire une coupure. Comment y arrives-tu?

Excellente question. En fait, je retombe constamment dans les différents pièges. Après sept ans avec Motivop, je me rends compte maintenant que j’ai mis un masque de Madame positive. J’en arrive à un moment dans mon cheminement personnel ou je veux aller à la rencontre de ma part d’ombre. Et surtout, je veux me mettre à nu. C’est ce qui m’a amené à prendre la décision de mettre fin à la création et à la vente des stickers. Je n’en pouvais plus de toutes ces phrases, j’ai assez donné. Je comprends que plusieurs clientes soient déçues, mais j’ai fait ce choix pour être en harmonie avec ce que je suis. Le concept poursuivra son chemin, mais sans moi. J’annoncerai d’ailleurs quelque chose à ce sujet très bientôt.

Et le succès? Comment arrives-tu à y faire face?

C’est un autre concept qui m’amène de la souffrance, c’est difficile. Vouloir plus de ventes, se demander pourquoi une publication Facebook ou Instagram n’a pas obtenu plus de likes… Tout ça part de ma plus grande peur : le manque. Comme en ce moment, les ventes sont plus difficiles pour mille raisons. J’ai des questionnements depuis deux ans sur mes produits, ma philosophie d’entreprise. Je suis en débat constant entre mon égo et ma présence. J’arrive à ce moment où je veux cesser de contrôler par le mental et me laisser guider par l’âme. Ce sera de gros changements à venir pour l’entreprise. Une renaissance complète, qui passera par un rebranding dans les prochains mois. What you see is what you get, ce sera plus vrai que jamais. 

Motivop : sans tabou ni masque

Motivop

Si je te suis bien Vicky, cela veut dire qu’il y aura moins de produits axés sur le positivisme?

T’as tout compris, ce masque de Madame positive est lourd à porter. Je veux garder seulement l’essentiel dans mes produits. C’est un stress financier énorme d’avoir autant d’inventaire et je n’en ai plus envie. Avec cette transition, je veux être davantage axée sur ce qui est plutôt que sur ce qui doit être. Mon journal d’émotions, qui a été lancé le 1er octobre, est d’ailleurs en plein dans cette lignée. Accueillir ce qui est. Ça m’a littéralement pris 34 ans à concevoir ce journal et à accueillir mes émotions. Je souhaite aussi mettre plus d’énergie dans l’enseignement et l’accompagnement grâce au concept de slow learning : réduire l’intensité et se concentrer sur la base. Je lancerai également ce mois-ci le Parcours de la liberté en plus d’offrir une conférence sur les émotions à la Société Alzheimer dans quelques jours.

 

L’entrevue se termine avec des bons mots pour son équipe de travail : Manon qui est est une guide pour l’entrepreneure depuis six ans et toute l’équipe qui suit la philosophie de Vicky avec ouverture et liberté. Elles sont toutes amies, sans concept de patron ni employé. Sans masque.

 

 

 

 

 

Révisé par Rédaction MF

Geneviève Girard

Collaboratrice au blogue

De petite campagnarde à étudiante à la maîtrise en administration publique à l’ÉNAP, l'aventure de Geneviève a commencé dès l’âge de 5 ans, alors qu'elle créait sa première entreprise de cabanes d’oiseaux l’espace d’un été.

Puis, en 6e année, Geneviève mettait sur pied un journal étudiant et devenait rédactrice en chef. À 15 ans, elle se lançait à la recherche de commanditaires pour sa première campagne de financement. À 19 ans, elle participait à son premier congrès en politique et militait pour le développement régional. Dès la fin de son bac, elle s'est impliquée à titre de secrétaire dans un C.A. et en est devenue présidente l’année suivante. À 26 ans, Geneviève décrochait l’emploi idéal qui lui permettrait d’être en contact avec de jeunes entrepreneurs motivés à faire évoluer la société et de faire la promotion du développement économique régional.

À travers tous ces projets, Geneviève prend le temps de parcourir les routes du Québec pour y découvrir les entreprises qui s’y cache. Adepte d’agrotourisme et de découvertes culinaires, elle est une cliente assidue des différents marchés publics. L’achat local représente pour Geneviève une occasion de déployer l’entrepreneuriat québécois et de faire des découvertes passionnantes.

One Reply to “Motivop : sans tabou ni masque”

  1. Véronique Allard dit :

    J’ai beaucoup aimé cet article! C’est pur et plein de sincérité. J’ai hâte de voir les changements qu’elle va apporter à son entreprise.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Devenez membre dès maintenant
et profitez de nos offres spéciales
Devenir membre