COVID-19: Nos produits locaux livrés chez vous, commandez en ligne!

Publié le 16 septembre 2020
Par Claudie Bouchard

Blogue

L’entraide entrepreneuriale, moteur du quartier

Achat local - Communauté

Pour encourager l’achat local, de multiples efforts d’entraide ont été déployés par les municipalités à travers les années. Les sociétés de développement commercial (SDC), présentes depuis 1980 au Québec, en sont un exemple. Également, la politique d’achat local de Verdun, par laquelle les commerces du quartier sont priorisés depuis 2014 pour tout contrat de moins de 25 000$, n’a plus à prouver ses retombées pour l’arrondissement. 

Au-delà des mécanismes légalement mis en place, il est intéressant de constater comment une région peut bénéficier de l’entraide entre ses commerçants… à tel point que certaines entreprises se sont érigées sur ce modèle d’affaires. C’est le cas de la Savonnerie des Diligences, située à Austin, face au lac Orford.

 

Un dynamisme entrepreneurial communicatif

« Le dynamisme entrepreneurial se ressent dans la région : toutes les personnes qui s’installent ici vont communiquer et s’entraider », affirme le directeur des opérations de la Savonnerie des Diligences. Pour affronter les mois d’hiver moins achalandés que la période estivale, il y existe une compréhension commune qu’en s’entraidant, il est possible d’aller plus loin. L’entreprise est d’ailleurs derrière la création d’un regroupement de savonniers.

 

La priorité au local pour l’approvisionnement

Que ce soit dans l’achat des matières premières ou la distribution, la priorité demeure bien entendu dans l’achat local. Du sirop d’érable provenant du coin est utilisé dans la confection de produits. Parmi les plus récents partenariats, il y a celui avec Loop, autre producteur de savon. La liste complète des partenariats de l’entreprise est d’ailleurs bien visible sur son site web, où elle encourage également des circuits touristiques qui bénéficient aux multiples attraits de la région.

Pour la Savonnerie, qui avait déjà un site web transactionnel fonctionnel à l’aube de la pandémie, il n’y avait pas de doute qu’elle devait y intégrer les produits de ses partenaires. Ils sont facilement repérables dans la catégorie « Achetons Québécois » de la boutique en ligne. Un beau retour du balancier pour l’entraide qu’elle a reçue lors de la malheureuse inondation, à la fin 2019.

 

 

Un intérêt grandissant pour le « préparé et emballé ici »

Durant le confinement entraîné par la pandémie, il n’était pas rare de voir passer sur les réseaux des concours dont le prix combinait des produits de plusieurs PME. Pour l’entreprise La Lichée, l’idée de constituer une boîte avec des partenaires pour la fête des Mères l’a obligée à retourner à l’atelier tellement elle a été populaire!

 

Boîte fête des Mères, La Lichée

Boîte fête des Mères, La Lichée

 

AlimentsduQuebecaumenu.com

AlimentsduQuebecaumenu.com

 

Selon Dominic de La Lichée, il est clair que l’ouverture est plus marquée quand il parle affaires avec des gens de la région (de Québec). Il s’encourage aussi du fait que les supermarchés semblent mettre moins de barrières aux produits artisanaux fabriqués au Québec. Cette nouvelle ère d’entraide chez les plus gros joueurs amène une visibilité accrue à ce qui se fait ici et espérons qu’il ne faudra plus chercher pour retrouver ce logo évocateur sur les tablettes!

 

 

 

 

 

 

 

Révisé par Marie-Pascale

 

Photo de couverture: crédit: Revue gestion (HEC)

Claudie Bouchard

Collaboratrice au blogue

Gestionnaire de projets d’ingénierie, Claudie n’en délaisse pas moins sa créativité par le biais de ses passe-temps.
Projets collectifs de danse, marchés récupérateurs, vernissages, lancements d’albums et lancements de produits… Sa curiosité l’amène à découvrir des gens, des passions et des produits.
Elle ne cesse de s’épater devant ce qui se fait au Québec, particulièrement en design et en gastronomie.
Pour elle, acheter local, c’est opter pour la qualité versus la quantité. Elle a toujours eu un faible pour les produits uniques et les découvertes, ce qui la pousse spontanément vers l’entrepreneuriat.
Les entrepreneurs passent tellement de temps à peaufiner et expliquer leurs créations, que leur donner une tribune par son écriture lui apparaît tout naturel.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Devenez membre dès maintenant
et profitez de nos offres spéciales
Devenir membre