COVID-19: Nos produits locaux livrés chez vous, commandez en ligne!

Publié le 28 mai 2021
Par Geneviève Girard

Blogue

La Fabrique Plantarom : l’essence du bien-être

Au coeur de l'entreprise - Santé/Beauté

En entretien téléphonique, je me suis fait envoûter par Sophie Conturla qui m’a raconté l’histoire derrière la création de La Fabrique Plantarom, son entreprise de produits cosmétiques et corporels 100 % naturels et québécois. 

Les plantes comme point de départ

Au bout du fil, elle m’a partagé sa passion pour son monde : les huiles essentielles et les végétaux. Sa connaissance pour ce domaine prend racine dans ses études françaises de préparatrice en pharmacie, métier qu’elle a ensuite exercé durant près de vingt ans. « Au fil de rencontres et de choix, je me suis réellement plongée dans l’aromathérapie et la phytothérapie. Mon rôle était de concevoir des recettes sur mesure pour soulager certains maux. Il n’y a pas d’équivalent au Québec. » 

Une fois arrivée ici, elle n’a pas été attirée par le système pharmaceutique québécois, et c’est vers la naturopathie qu’elle s’est tournée. À ce propos, Sophie écrit sur son site internet: « Après 4 ans de formation, j’obtiens un diplôme en naturopathie. Fière membre du Collège des Naturopathes du Québec depuis 2012, j’exerce ce passionnant métier en consultation privée et je partage ma passion pour les huiles essentielles au travers d’ateliers éducatifs sur les bienfaits de l’aromathérapie pour soulager les maux quotidiens. » 

La Fabrique Plantarom : l’essence du bien-être

Sophie Conturla, fondatrice de La Fabrique Plantarom

L’entrepreneuriat au féminin

« Je m’adresse aux femmes. Je les invite à prendre soin d’elles. C’est une philosophie de vie, pas seulement un produit cosmétique. » Elle ajoute ensuite : « Je veux faire voyager, avec les odeurs ». C’est donc tout à fait logique que le point de départ de chacune des recettes confectionnées soigneusement à la main soit les huiles essentielles. 

Mais la travailleuse autonome, elle, comment fait-elle pour que son mode de vie soit en adéquation avec cette philosophie? (Rires.) « L’entrepreneuriat, c’est difficile, c’est certain. Mais c’est aussi très positif. Je fais ce en quoi je crois depuis de nombreuses années. Je suis parfois dépassée, comme tout le monde, mais mon entreprise est toujours là pour me rappeler l’importance que j’accorde au selfcare. »

Elle me confie aussi avoir beaucoup de chance d’être bien entourée par sa famille qui la supporte depuis 2018 dans son désir entrepreneurial. Elle a aussi bénéficié de bons conseils d’amis entrepreneurs. Elle s’est aussi jointe à un regroupement de femmes d’affaires où règne « une énergie créative et bienveillante » selon les dires de Sophie. 

« Je trouve important de se fier à son intuition. À aller au bout de ses envies, ne pas minimiser ses rêves. Surtout, il ne faut jamais se trouver too much », lance-t-elle comme conseil à celles qui aimeraient entreprendre. 

L’importance des détails

Bien avant la crise actuelle, Sophie accordait une importance significative à l’achat local : « j’ai trois enfants, je vais marcher pour faire mon épicerie et je me tiens loin des magasins-entrepôts qui vendent en gros. » Ces valeurs transcendent l’entreprise qu’elle a fondée à Montréal puisqu’elle utilise des matières premières le plus locales possible. Même le choix de verrerie pour les bougies est fait dans l’optique de faire travailler des gens d’ici. 

« Jamais je ne ferai un produit à la gomme balloune. Ce n’est pas l’essence de mon entreprise. Tous mes produits sont tournés vers la nature. » En plus d’utiliser des ingrédients végétaux et de privilégier des arômes floraux, Sophie accorde un grand soin à l’aspect écologique de ses produits. « J’essaie de prendre des décisions pour que les clients puissent réutiliser ou recycler mes emballages. Moi-même, je réutilise beaucoup. Par contre, c’est très important que l’aspect visuel de mon produit conserve un caractère élégant et luxueux. C’est pourquoi j’utilise des billes de fécule de maïs dans mes boîtes d’expédition plutôt que de recycler du papier journal, par exemple. » L’entrepreneure souhaite que l’expérience Plantarom se vive par les yeux, le nez et la peau. 

La Fabrique Plantarom : l’essence du bien-être

Sophie n’a pas été freinée par la Covid. Au contraire, elle a remarqué que les gens ont eu davantage envie de prendre soin d’eux. Elle a même lancé un nouveau concept d’abonnement en quantité limitée. « J’offre une consultation virtuelle qui me permet ensuite de développer un applicateur à bille personnalisé à la cliente. Je ne pensais que ce serait aussi gratifiant pour moi. En fait, je me suis fait un cadeau : le plaisir des rencontres et la richesse des échanges humains. » Longue vie à La Fabrique Plantarom qui célèbrera ses trois ans en juin!

 

Si vous souhaitez en apprendre davantage sur cette artiste, consultez sa fiche membre.

 

 

 

 

Révisé par Rédaction MF

Geneviève Girard

Collaboratrice au blogue

De petite campagnarde à étudiante à la maîtrise en administration publique à l’ÉNAP, l'aventure de Geneviève a commencé dès l’âge de 5 ans, alors qu'elle créait sa première entreprise de cabanes d’oiseaux l’espace d’un été.

Puis, en 6e année, Geneviève mettait sur pied un journal étudiant et devenait rédactrice en chef. À 15 ans, elle se lançait à la recherche de commanditaires pour sa première campagne de financement. À 19 ans, elle participait à son premier congrès en politique et militait pour le développement régional. Dès la fin de son bac, elle s'est impliquée à titre de secrétaire dans un C.A. et en est devenue présidente l’année suivante. À 26 ans, Geneviève décrochait l’emploi idéal qui lui permettrait d’être en contact avec de jeunes entrepreneurs motivés à faire évoluer la société et de faire la promotion du développement économique régional.

À travers tous ces projets, Geneviève prend le temps de parcourir les routes du Québec pour y découvrir les entreprises qui s’y cache. Adepte d’agrotourisme et de découvertes culinaires, elle est une cliente assidue des différents marchés publics. L’achat local représente pour Geneviève une occasion de déployer l’entrepreneuriat québécois et de faire des découvertes passionnantes.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Devenez membre dès maintenant
et profitez de nos offres spéciales
Devenir membre