Visitez nous au Square du Quartier Dix30!

Publié le 9 novembre 2018
Par Viviane Rivard

Blogue

Fotofibre : des souvenirs qui accompagnent le quotidien

Au coeur de l'entreprise - Décoration

Lorsqu’on mélange la photographie avec l’impression textile, ça donne Fotofibre. Cette entreprise est l’idée de Vanessa Isabelle-Roy qui en avait assez des souvenirs quétaines retrouvés dans le Vieux-Port de Montréal. Elle a voulu créer de beaux objets-souvenirs qui accompagnent le quotidien, tant des touristes que des citoyens.

Montréal comme point de départ

Durant ses études en impression textile, Vanessa a appris à utiliser la sublimation, un procédé qui permet de transposer des photos sur différents supports. Elle a trouvé la technique polyvalente et très intéressante. Pour le plaisir, une amie étudiant en photographie et elle ont réalisé des tests d’impression photo. Le résultat était concluant et c’est ainsi qu’est née la collection des emblèmes de Montréal. Quatre ans plus tard, Vanessa utilise toujours le même procédé, mais elle transpose les photos sur une variété d’autres supports, comme des pochettes et des carnets de voyage.

Un classique de la collection des emblèmes de Montréal (Crédit : fotofibre.com) 

L’importance du local

La consommation locale a toujours fait partie des valeurs de Vanessa. Depuis le secondaire, elle ne fait plus d’achats dans de grosses entreprises de distribution comme Wal-Mart. Il en est de même pour le choix de ses fournisseurs : ça n’a pas de sens pour elle de faire affaire avec des gens ailleurs dans le monde quand on a les ressources chez nous. Elle est néanmoins consciente que dans le domaine du textile, tout ne se trouve pas au Québec. Elle doit parfois s’approvisionner ailleurs au Canada. 

Collection Nouvelle-Écosse (Crédit : fotofibre.com) 

Être une petite entreprise d’artisans qui fait tout localement et qui ne se procure rien outre-mer représente un défi supplémentaire. Vanessa souligne « qu’il faut être créative dans la façon de procéder dans l’entreprise, autant en ce qui concerne les produits que le marketing, ainsi que dans toutes les autres facettes ». Cette créativité est très importante pour Vanessa, mais pas seulement en tant qu’artiste. L’entrepreneure doit porter différents chapeaux dans l’entreprise afin de trouver des solutions aux nombreux problèmes qui peuvent survenir.

À la découverte du Canada

KA.NA.DA, c’est le nouveau projet qui fait vibrer Vanessa. En début d’année, elle a réalisé une campagne de sociofinancement pour acquérir un van. À bord de celui-ci, elle se déplacera à travers le Canada pour prendre des photos et créer de nouvelles collections. Ce périple va permettre à l’entrepreneure d’explorer, de trouver de nouveaux points de vente et de rencontrer des fournisseurs. L’entreprise a débuté ses photos avec la ville de Montréal, mais plus le temps passe, plus les gens souhaitent voir leur ville représentée sur un objet. Vanessa perçoit le projet comme une excellente opportunité : « J’ai mis mon projet d’avoir un van au profit de mon entreprise. » Durant ce voyage de deux ans, elle sera accompagnée de son nouvel associé, Samuel G. Lafrenière, photographe. Leur rencontre était un hasard et ils se sont vite mis à discuter de leurs projets photo. Il y a eu un fit entre les deux et ils ont réalisé qu’ils partageaient la même vision de l’entrepreneuriat.

Le van avec lequel Vanessa et Samuel feront le tour du Canada

Des projets, Vanessa en a à la tonne. Si le projet KA.NA.DA fonctionne comme elle le souhaite, elle aimerait appliquer le même modèle à un autre endroit, par exemple aux États-Unis. Elle me dit, la voix pétillante, que ça pourrait être un projet de vie parce que le monde est immense et qu’il pourrait y avoir une collection pour chaque pays ! 

Restez à l’affut, puisque le départ de Vanessa est prévu pour avril prochain. Gageons que nous aurons droit à de belles images ! Consultez sa fiche pour savoir où vous procurer ses beaux souvenirs.

 

 

 

 

 

 

Révisé par Mélanie

Viviane Rivard

Collaboratrice au blogue

Étudiante à la maîtrise en communication marketing, Viviane a pris conscience du pouvoir qu'elle a en tant que consommatrice. C’est d’ailleurs la raison pour laquelle elle choisit le plus possible des produits locaux. Lorsqu'elle n'est pas en train de visiter un nouveau coin de pays, on peut la retrouver chez elle, accompagnée de son chat, en train de se faire un masque. Elle a un plaisir coupable pour les soins de beauté, mais elle tente tout de même d'avoir un côté minimaliste et de ne pas trop en avoir.

Elle est fière de dire qu'elle vient du Québec et encore plus fière de tout ce que nous arrivons à produire et fabriquer ici. Elle est d'ailleurs d'avis que d'écrire dans ce blogue, sera un peu sa façon à elle de faire connaître tout ce dont nous sommes capables, parce qu'elle croit fermement que dans les pots locaux, il y a les meilleurs onguents.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Devenez membre dès maintenant
et profitez de nos offres spéciales
Devenir membre