Visitez nous au Square du Quartier Dix30!

Publié le 20 mars 2019
Par Maude St-Onge

Blogue

Consommation responsable : prendre une décision éclairée

Consommation responsable/durable

On entend parler tous les jours de l’achat local, du commerce équitable, du zéro déchet, du développement durable… Le point commun de ces tendances ? La consommation responsable.

Dans les faits, que signifie réellement la consommation responsable ? Il s’agit d’un mode de consommation qui prend en compte les besoins de base des individus, l’impact sur l’environnement des biens produits, l’économie sociale ainsi que la préservation ou le maintien des ressources pour les générations futures. Ceci n’est évidemment qu’une définition parmi d’autres, mais celle-ci révèle l’essence du douzième objectif du Programme des Nations Unies pour le développement : « faire plus et mieux avec moins ».

Notre perception de la consommation responsable

crédit: Unsplash

L’observatoire de la consommation responsable de l’UQAM (ci-après l’« OCR »), fondé en 2010, a d’ailleurs cet enjeu comme mission et vise à comprendre la consommation responsable au sein de la communauté. L’édition 2018 du Baromètre de la consommation responsable dresse d’ailleurs un portrait de la situation au Québec.

Selon l’étude effectuée par l’OCR, 63,1 % de la population affirme consommer de manière responsable. Si plus d’une personne sur deux considère que le fait d’acheter une voiture électrique soit le choix ayant le plus d’impact sur l’environnement, le reste des répondants distribuent leurs votes vers les choix alimentaires.

crédit: Unsplash

Les entreprises privées, les médias ainsi que l’État, par différents règlements et mesures financières, nous incitent à consommer de différentes façons selon leurs intérêts. Souvent, la promotion d’un bien de consommation est effectuée en mettant par exemple l’accent sur le développement durable ou sur le fait que le produit soit écologique. Or, et nous avons pu le constater récemment dans le cas des voitures électriques, la situation n’est jamais rose.

Il faut parfois aller plus loin que les tendances promues par le marché et les influenceurs, notamment quant à l’impact environnemental et social des étapes de production et de transport des produits et de leurs matières premières.

L’importance de se questionner

crédit: Unsplash

Les bases du marketing visent à convaincre le consommateur, et ce serait de se leurrer que de croire qu’une entreprise ne va pas miser sur les atouts de son produit pour le vendre. De plus, la consommation durable est devenue une tendance sur laquelle misent plusieurs entreprises dans leur mise en marché et leur commercialisation.

C’est pourquoi il est important de s’informer sur les choix que nous effectuons en matière de consommation. Que ce soit pour l’achat d’une brosse à dents en bambou, d’une banane biologique ou d’un meuble, il est de notre devoir de citoyen de nous informer, de poser des questions, et de chercher à connaître l’origine d’un produit, le chemin qu’il parcourt, et les impacts de sa production et de son transport pour se rendre à nous.

crédit: Unsplash

En ce sens, il est évident que le commerce local et de proximité permet une recherche d’information facilitée par la réduction du nombre d’intervenants. De plus, la source du bien est souvent près du consommateur. La section « Au cœur de l’entreprise » du blogue de Signé Local vise d’ailleurs à démystifier l’environnement des produits en allant à la rencontre des créateurs, producteurs et propriétaires.

Si cette recherche peut être laborieuse, il revient tout de même au consommateur de se questionner sur l’impact du produit convoité, en fonction de sa nécessité. Bien évidemment, la désinformation peut grandement nuire au processus, mais il est toujours possible de trouver des sources fiables et d’aller à la rencontre des producteurs, concepteurs et autres acteurs du produit convoité. Si le consommateur moyen aiguise encore davantage sa curiosité, on peut espérer tendre vers un monde commercial plus transparent et, du même coup, plus responsable !

Bon magasinage !

 

 

 

 

Révisé par Mélanie

 

Bibliographie
CLOUTIER, Jean-Sébastien. « La voiture électrique, pas si écologique ». Radio-Canada, sur le site ici.radio-canada.ca. https://ici.radio-canada.ca/nouvelle/1137184/voiture-electrique-pollution-empreinte-environnement-batterie-production-fabrication
CAILLOU, Annabelle. « La voiture électrique, véritable solution de rechange écologique aux véhicules à essence ? ». Le Devoir, sur le site ledevoir.com. https://www.ledevoir.com/societe/transports-urbanisme/522450/la-voiture-electrique-veritable-solution-de-rechange-ecologique-aux-vehicules-a-essence
DURIF, Fabien et Caroline BOIVIN. « Baromètre de la consommation responsable, 2018, édition Québec », sur le site ocresponsable.com. (fichier PDF, 31 p.) https://ocresponsable.com/wp-content/uploads/2018/11/BCR_2018.pdf
Organisation des Nations Unies, « Objectifs de développement durable / Objectif 12 : Établir des modes de consommation et de production durable », sur le site un.org. https://www.un.org/sustainabledevelopment/fr/sustainable-consumption-production/
Maude St-Onge

Collaboratrice au blogue

Amoureuse des mots, consommatrice avertie (elle essaie!) et cultivant une saine obsession pour l’alimentation, Maude partage ses temps libres entre les marchés publics, sa cuisine et les terrains de tennis. Elle a lancé l’an dernier son premier blogue, axé sur l’achat local dans le domaine de l’agroalimentaire, où elle fait la promotion des produits bien de chez nous et des façons de les apprêter.

Après avoir complété ses études universitaires et s’être plongée dans l’univers de la restauration locale le temps d’un été, elle débute maintenant sa vie professionnelle en conservant sa soif d’apprendre. Elle jette dorénavant son dévolu sur les produits québécois, et elle veut en avoir bien plus que seulement dans son assiette !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Devenez membre dès maintenant
et profitez de nos offres spéciales
Devenir membre