Visitez nous au Square du Quartier Dix30!

Publié le 16 juin 2017
Par Catherine Baril

Blogue

Cokluch mini : au coeur de l’entreprise

Au coeur de l'entreprise - Mode locale

Dans un des arrondissements de Montréal, plus précisément au 410, rue Villeray, on retrouve de véritables petits trésors, les boutiques Cokluch et Cokluch Mini. J’ai eu le plaisir d’échanger avec Christine et Laurie, les deux merveilleuses cokluchettes derrière ces joyaux.

Une idée et un départ

Les deux femmes d’affaires ont mis sur pied la boutique Cokluch il y a de cela bientôt dix ans. C’est lorsque Laurie est devenue maman d’une petite fille, il y a trois ans, que l’idée de Cokluch Mini a germé dans sa tête. Elle voulait développer des collections pour petits. La raison était simple, elle ne trouvait pas de coup de cœur dans ce que le marché offrait déjà. Comme Christine ne baignait pas encore dans le monde de la maternité, elle a laissé sa partenaire décider de la ligne directrice du projet. Ce qu’elles recherchaient : « Un look sobre et méchant, mais qui a du caractère ». Au premier coup d’œil, on peut dire que c’est mission accomplie!

À l’heure actuelle, Laurie se consacre principalement à la création de la ligne Mini. Christine, qui ne vit pas encore cette réalité, se concentre aux patrons et à la production. Gageons que la future maman enceinte de six mois voudra rapidement s’impliquer dans la production lorsqu’elle saisira mieux les besoins des tout-petits.

Crédit : Maxime Desbiens pour Cokluch Mini

Les défis et les succès

En tant qu’entrepreneures chevronnées, Christine et Laurie pensent savoir dans quoi elles s’embarquent en lançant la collection mini. La réalité les rattrape au galop. Le monde de la mode pour femmes est loin d’être le même que celui pour enfants. Pour les femmes, il est plus facile de fixer un juste prix. Pour les deux entrepreneures, il y a beaucoup de compromis à faire pour conquérir ce marché, sans tomber dans la facilité de couper sur la qualité. Elles tentent de diminuer certains petits détails, ce qui leur permet de réduire les prix.

L’avantage principal lorsque les gens se présentent en boutique pour y faire leurs achats, c’est la présence et la visibilité de l’atelier. Comme tous leurs produits sont faits et testés sur place, il est plus facile de conscientiser la clientèle à la valeur des produits fabriqués ici. En plus d’opter pour des tissus locaux de qualité supérieure et imprimés à Montréal, elles s’assurent de la qualité de ce qu’elles vendent en effectuant les tests à l’atelier.

Elles sont à l’écoute de la clientèle et elles comprennent que les étiquettes d’entretien sont rarement réalistes. Tout est donc prélavé afin que les morceaux ne rapetissent pas. Elles s’assurent aussi de la résistance au séchage pour le marché des mini. Elles mettent tout de l’avant pour se démarquer.

Malgré tout, leur défi de tous les jours est de se battre contre les grandes marques qui peuvent offrir un produit similaire à un prix trois fois moindre. Pourtant, elles ne se laissent pas abattre. Comme le dit Christine, « on y croit parce qu’on est des passionnées ». Elles sont fières de dire que la majeure partie de leurs clients achètent parce qu’ils sont tombés en amour avec la marque. Comme les vêtements de Cokluch Mini ne représentent pas 100 % des garde-robes d’enfants, cela permet de se positionner comme une gâterie ou, comme les deux fondatrices le disent si bien, comme « le beau p’tit kit qui s’offre en cadeau ».

Crédit: Maxime Desbiens pour Cokluch Mini

Un concept charmant 

Présentement, on retrouve la collection Été 2017 de Cokluch Mini dans des dizaines de points de vente à travers le Québec. On peut également se procurer les vêtements, ainsi que certaines exclusivités, telles que des grandeurs 6-12, 12-18 et 18-24 qui ne se vendent pas ailleurs, via la Boutique de la rue Villeray ou en ligne.

En ayant leur atelier-boutique, cela permet à Christine et à Laurie d’avoir une belle vitrine pour s’éclater avec leur visuel et elles en sont très fières. Pour créer une belle synergie et compléter leurs vêtements et accessoires Cokluch Mini, les deux femmes proposent des items de plusieurs autres créateurs québécois. En fait, on en compte près d’une trentaine, de Baltic Club à Veille sur toi.

Que ce soit pour une illustration, des chaussons, un cache-couche unique, des produits de soins de peau et j’en passe, tout est là pour combler vos petits. Croyez-moi, une visite s’impose! Je suis encore bouche-bée de la quantité et la qualité que l’on retrouve sous un même toit.

Crédit : Maxime Desbiens pour Cokluch Mini

Les projets et la suite

Depuis quelque temps, l’atelier-boutique offre des activités pour les mini. Tout récemment, les enfants pouvaient prendre la pose lors d’une séance photo pour la fête des Mères. En prime, les parents avaient la possibilité de se procurer à rabais les ensembles utilisés pour la séance. Samedi passé se tenait une activité avec Couleur-moi. Concours de dessins muraux à colorier et exclusivités étaient au rendez-vous. Vu l’engouement, elles vont définitivement récidiver avec plusieurs autres activités. À suivre!

Psitt! Soyez à l’affût, car pour les dix ans de Cokluch, les passionnées en sont à concocter quelque chose de grand! D’ici là, cette fin de semaine, les 15-16-17 juin, se tiendra une vente d’atelier des anciennes collections. Les filles étaient fébriles d’annoncer qu’exceptionnellement, elles allaient y inclure les collections de Cokluch Mini.

Crédit : Maxime Desbiens pour Cokluch Mini

 

Pour terminer, le plus grand souhait des cokluchettes pour la suite est que les gens soient conscientisés aux créations québécoises. On ajoute à cela qu’elles souhaitent développer de plus en plus de points de vente pour faire grandir et connaître la marque.

Si vous ne pouvez vous déplacer pour voir toute la beauté de leur vitrine, leur boutique et leur atelier, je vous invite à aller consulter leur fiche de membre.

Révisé par Marie-Ève Patry

Catherine Baril

Collaboratrice au blogue

Maman depuis 1 an d’un coco tout simplement craquant, gestionnaire à temps plein dans l’entreprise familiale, Catherine a un côté carriériste bien développé. Pour s’épanouir, elle doit constamment relever des défis et pousser ses limites encore plus loin.Dans cette lignée, depuis octobre 2016, elle fait partie des collaboratrices du blogue Maman Poule de la compagnie québécoise P’tit Mec P’tite Nana.

Le déclic, elle l’a eu une nuit, alors qu’elle passait ce temps « libre » à farfouiller sur le web pour répondre à ses questionnements de maman inexpérimentée, pour s’inspirer des recettes saines et efficaces ou bien pour dénicher des trésors bien cachés «faits au Québec». Forcée de se l’admettre, elle est complètement accro aux produits d’ici! Elle est donc fière et fébrile d’être maintenant collaboratrice pour le blogue de Signé Local!

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Devenez membre dès maintenant
et profitez de nos offres spéciales
Devenir membre