COVID-19: Nos produits locaux livrés chez vous, commandez en ligne!

Publié le 10 février 2021
Par Claudie Bouchard

Blogue

Bela Peko : le dessert révolutionné

Alimentation - Au coeur de l'entreprise

De l’espéranto pêché mignon, Bela Peko fusionne l’idée du dessert à base de purée et de la recette en pot, mais combine surtout le plaisir gourmand aux bienfaits de manger sainement. Ne vous méprenez pas, les recettes offertes ne sont pas des desserts santé, mais procurent à ceux qui s’en délecteront des propriétés nutritives bénéfiques. C’est avec Danielle Paquet, fondatrice de l’entreprise, que nous avons eu la chance de discuter de l’univers novateur dans lequel elle baigne avec passion et soif d’apprentissage.

 

Bela Peko

crédit: Bela Peko

 

Des idées plein la tête

« À force de côtoyer des femmes d’affaires [à travers mon implication dans Femmes en affaires de la Capitale-Nationale], le désir de créer ma propre entreprise s’est imposé à moi. Et des idées, il ne m’en a jamais manqué », admet notre interlocutrice. Selon Danielle, être entrepreneure est quelque chose que nous avons en nous ou pas. Ce n’est certainement pas sa carrière préalable en milieu gouvernemental qui peut démentir le fait qu’elle l’a toujours été. Son implication dans un projet mobilisateur sur l’entrepreneuriat féminin l’avait d’ailleurs fait baigner dans cet univers en tant que fonctionnaire.

Certains critères étaient clairs dès le démarrage de son entreprise : Danielle opterait pour un modèle d’affaires aérien où tout est fait à l’aide de sous-traitants et de contractuels en limitant au maximum les infrastructures administratives. Les designers de son image de marque ont rapidement compris que le souhait n’était pas de commercialiser un dessert santé, mais plutôt un apport santé combinant le goût du dessert. Ils lui ont proposé un emballage en format tube exposant des illustrations du Québec, ce qui est venu directement rejoindre les valeurs artistiques de la femme d’affaires.

 

Bela Peko

crédit: Bela Peko

 

L’innovation poussée par le légume

Chaque recette a été créée à partir d’un légume différent et Bela Peko a recours à des chefs et à des nutritionnistes pour les rendre gourmandes tout en conservant de bonnes valeurs nutritives.

L’idée était aussi d’utiliser les ressources déjà disponibles au Québec. C’est par un travail de pair avec plusieurs d’entre elles qu’est née l’entreprise, qu’on pense à la conservation du produit, à son conditionnement ou à sa production. L’entrepreneure est d’ailleurs en consultation avec certaines ressources afin d’optimiser l’emballage de façon à rendre ses produits accessibles au plus grand nombre de marchés possible.

 

Une croissance fulgurante

Lors de l’incorporation en 2018, le nouveau guide alimentaire était attendu et venait recommander la présence de fruits et légumes dans la moitié de l’assiette. Le souhait, en créant Bela Peko, était d’offrir une alternative dessert en réponse à cette recommandation. « Les jeunes familles avec des enfants étaient particulièrement ciblées par nos produits, car les parents désirent offrir des aliments nutritifs et n’ont pas toujours le temps de cuisiner. »

 

Bela Peko

crédit: Bela Peko

L’entreprise fut parmi la quinzaine retenue sur une centaine d’inscriptions par la Ville de Québec en tant que projet innovateur. Le 21 novembre 2019, elle débutait sa commercialisation en tenant son kiosque au Grand Marché de Québec pour une durée de 40 jours. L’engouement pour Bela Peko fut immédiat et une clientèle s’est fidélisée depuis.

Depuis, les points de vente se multiplient. « Toutes les semaines, un marchand m’appelle », admet Danielle. Une fois le marché du Québec bien intégré, l’intérêt est de se tourner vers l’Ontario, l’offre alimentaire des épiceries y étant occupée majoritairement par le prêt-à-manger et le prêt-à-cuisiner. En octobre 2020, le lancement de la boutique en ligne s’est fait par nécessité vu la pandémie. La promotion du vendredi fou a connu un énorme succès.

 

Bela Peko

crédit: Bela Peko

 

Un intérêt encourageant de la part des grandes surfaces

Dans son partenariat avec Metro, Danielle voit une ouverture des grandes surfaces envers les produits locaux. Le programme d’achat local offert par l’épicier permet la vente chez 21 de ses marchands. Le pourcentage de succursales ayant renouvelé leur stock après leur première commande est de 23 %, ce qui est non négligeable considérant qu’il n’y a aucune dégustation possible en épicerie durant la pandémie. Un marchand a même confié à Madame Paquet avoir pensé s’en faire voler tellement les produits disparaissaient rapidement des étalages. Il faut dire que l’image du produit est très vendeuse!

 

Bela Peko

crédit: Bela Peko

 

Des projets dans la mire

La prochaine étape pour Bela Peko est d’étendre sa commercialisation dans une cinquantaine de points de vente supplémentaires, incluant des épiceries Metro en dehors des régions de Chaudière-Appalaches et de la Capitale-Nationale. Il s’agit simplement de trouver la bonne personne pour représenter l’entreprise dans cette expansion.

Au départ, les produits de Bela Peko avaient été pensés pour le marché cible des jeunes ayant besoin d’amasser des fonds via une campagne de financement. C’est en effet le produit idéal, alliant non seulement les saines valeurs d’alimentation avec les écoles, mais étant également un produit dont la conservation n’est pas aussi hasardeuse que les bûches de Noël et les tablettes de chocolat. Le module sera prêt pour l’automne sur le site web, où les intéressés pourront choisir les produits et payer en ligne.

 

Bela Peko

crédit: Bela Peko

En plus de signifier pêché mignon, Bela rappelle la femme et Peko ramène le côté pétillant, fortement souligné par le conditionnement des produits. Les femmes en difficulté est la cause soutenue par l’entrepreneure depuis plusieurs années et son objectif est éventuellement de remettre à la cause un pourcentage de ses profits.

 

Apprenez en plus sur l’entreprise en consultant sa fiche membre.

 

 

 

 

 

Révisé par Rédaction MF

Claudie Bouchard

Collaboratrice au blogue

Gestionnaire de projets d’ingénierie, Claudie n’en délaisse pas moins sa créativité par le biais de ses passe-temps.
Projets collectifs de danse, marchés récupérateurs, vernissages, lancements d’albums et lancements de produits… Sa curiosité l’amène à découvrir des gens, des passions et des produits.
Elle ne cesse de s’épater devant ce qui se fait au Québec, particulièrement en design et en gastronomie.
Pour elle, acheter local, c’est opter pour la qualité versus la quantité. Elle a toujours eu un faible pour les produits uniques et les découvertes, ce qui la pousse spontanément vers l’entrepreneuriat.
Les entrepreneurs passent tellement de temps à peaufiner et expliquer leurs créations, que leur donner une tribune par son écriture lui apparaît tout naturel.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Devenez membre dès maintenant
et profitez de nos offres spéciales
Devenir membre