COVID-19: Nos produits locaux livrés chez vous, commandez en ligne!

Publié le 5 juin 2020
Par Ariane Blondin

Blogue

Audrey Seyer Joaillière : créations uniques d’ici

Au coeur de l'entreprise - Mode locale

Délicatesse, fantaisie, sophistication. Ce sont les qualités qu’Audrey Seyer donne aux bijoux qui sont le fruit de son labeur. Qu’on pense à des colliers, des boucles d’oreilles, des bracelets ou des bagues, Audrey met sa créativité de l’avant pour ornementer sa clientèle, de la tête aux pieds.

Audrey Seyer, joaillière

Un cheminement éclairé

Audrey a toujours su qu’elle voulait faire des bijoux. Même avant d’obtenir son diplôme de l’École de joaillerie de Montréal, elle s’amusait à fabriquer des parures pour le plaisir. Son éducation a renforcé en elle l’idée qu’elle voulait non seulement créer des bijoux, mais aussi qu’elle voulait le faire à son compte. « En graduant, je voulais commencer moi-même, démarrer mon entreprise. » Elle voulait produire des créations qui mettraient de l’avant la beauté naturelle et le bien-être de la femme, ce qu’elle fait depuis 2016.

La patience et l’attention au détail d’abord

La joaillerie est un travail de minutie, qui demande de la patience et un sens du détail aiguisé. « Ça prend de la passion en premier. C’est un métier difficile et dispendieux. » En effet, l’acquisition d’équipement nécessaire à la fabrication de bijoux à elle seule est très coûteuse, sans parler des types de métaux ou autre matériel utilisés pour concevoir les bijoux. Audrey a une prédisposition pour l’argent, plus abordable que l’or, qu’elle aime agencer à des perles. Selon ses dires, le mélange du « côté doux avec le côté rough » crée un mélange attrayant et unique à sa marque. Elle envisage éventuellement de travailler avec plus de pierres précieuses.

Quant à son lieu de travail, Audrey a décidé d’installer son atelier chez elle, ce qui s’est avéré être une expérience éprouvante. Toutefois, ceci lui a permis d’établir un horaire et un mode de vie qui lui convient. « J’écoute toujours de la musique quand je travaille. » Elle se laisse inspirer par la musique pour concevoir des bijoux mélangeant contrastes, textures et ce qu’elle définit comme du « bruit ». 

Une relation personnalisée avec la clientèle

Il suffit d’un coup d’œil rapide à la page Facebook d’Audrey Seyer Joaillière pour constater qu’Audrey a à cœur l’interaction avec sa clientèle. Elle publie fréquemment des messages s’enquérant des plans, habitudes et préférences de ses abonnés, tout en communiquant des informations sur les projets sur lesquels elle travaille. Ceci lui permet d’en apprendre davantage sur ses clients, de maintenir la relation, mais aussi d’éduquer ses abonnés sur le processus de fabrication de bijoux. « Les gens sont moins conscientisés sur les métiers d’art; mon but est de leur montrer mon univers, mon processus. » Elle leur montre les dessous du monde de la joaillerie, les efforts nécessaires pour en arriver au résultat final en impliquant ses abonnés dans son entreprise, en étant transparente avec eux. 

D’ailleurs, elle considère que ce rapprochement avec ses clients est son super pouvoir en tant qu’entrepreneure : « je suis vraiment à l’écoute de mes clients, je suis capable de refléter leur personnalité. »

La suite pour Audrey Seyer Joaillière

Dans sa poursuite du développement de son entreprise, Audrey a suivi une formation sur le branding, afin de travailler sur l’image de marque de la compagnie. Le 8 mai dernier, elle a lancé son nouveau logo. Elle planifie également monter un site web l’an prochain. 

D’ici là, les bijoux d’Audrey Seyer, Joaillière sont disponibles sur Etsy, sur sa page Facebook, et sont en consignation dans quelques boutiques situées au centre-ville de Montréal, à Sherbrooke, à Lévis et à Valleyfield. Elle offre aussi des créations sur mesure.

Pour plus d’information sur l’entreprise, visitez sa fiche membre.

Ariane Blondin

 

 

 

 

Révisé par Marie-Pascale

Ariane Blondin

Collaboratrice au blogue

Originaire de la région de l’Outaouais, Ariane a une passion pour la lecture et l’écriture, et tente d’adopter un mode de vie respectueux de l’environnement, autant naturel qu’humain. Détentrice d’une maîtrise en communications, elle est avide de choses nouvelles, qui lui permettent d’aller à la découverte du monde qui l’entoure. Elle a un faible pour les petits recoins de monde qui ne sont pas des destinations primées par les voyageurs, les petites boutiques de quartiers peu fréquentés, et les produits faits main, uniques.

Elle aime contribuer à la réalisation des rêves des autres en faisant la promotion non-officielle de ses trouvailles (comprendre : « gosser » ses amis et sa famille) et l’achat de produits locaux.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Devenez membre dès maintenant
et profitez de nos offres spéciales
Devenir membre