COVID-19: Nos produits locaux livrés chez vous, commandez en ligne!

Publié le 8 mai 2020
Par Claudie Bouchard

Blogue

Atelier C.U.B, quand la géométrie colorée s’invite dans l’atelier

Au coeur de l'entreprise - Décoration

Atelier C.U.B, c’est avant tout le mariage du cuir et du bois, de la maroquinière et de l’ébéniste, de la géométrie et de l’unicité. J’ai eu la chance d’entrer dans l’univers de cette entreprise de mobilier et d’accessoires design en discutant avec Sophie Gailliot entre deux retouches de photographies, discussion durant laquelle se sont chevauchées passion et vision à propos du «fait au Québec».

Les premiers balbutiements

C’est dès son arrivée au Québec que le couple formé par Sophie et Richard entame de nouvelles formations: elle en maroquinerie et lui en ébénisterie. L’apprentissage des techniques, mélangé aux idées qu’ils détiennent déjà, permet alors à leurs produits d’émerger. Sophie considère d’ailleurs que la force de leur partenariat provient du fait qu’ils se connaissent bien et aiment les mêmes choses : les idées arrivent assez rapidement.

Sophie et Richard, fondateurs d’Atelier C.U.B.

L’entrée en scène de l’entreprise a été grandiose : un salon d’exposition dans la Grosse Pomme en pleine semaine du design en avril 2017. L’aventure a été enrichissante, mais quelque peu déroutante pour les entrepreneurs qui devaient alors expliquer leurs créations pour les toutes premières fois. 

 

Positionnement 

Atelier C.U.B vend actuellement ses produits au Québec, en Ontario et aux États-Unis. Les produits n’ont pas encore traversé l’océan, mais les clients intéressés ont tous les moyens d’entrer en contact avec le duo, ce qu’ils sont bienvenus de faire pour demander des produits d’une autre couleur ou dimension. L’entreprise rejoint les consommateurs par deux gammes de produits : du mobilier plutôt haut de gamme, mais aussi des petits accessoires et lampes à prix plus accessibles. Ceux-ci permettent d’atteindre un grand public, mais comme l’exprime l’entrepreneure, il faut avant tout que les gens s’attachent à ton univers à toi en tant que designer.

crédit: Atelier C.U.B

Souhaits et visions quant au design local

« On n’en fait pas énormément, des salons, car nos produits ne correspondent pas forcément à un achat coup de tête qu’on pense à offrir en cadeau, mais plutôt à un objet qu’on s’offre à soi-même. » 

C’est si bien dit. Le design au Québec, on devrait se l’offrir pour sa durabilité, mais aussi car il nous fait passer d’une banale maison à notre chez-soi. Bien entendu, l’avantage de se tourner vers le design local se retrouve également dans l’écoconscience, car, forcément, en produisant par commande spéciale, une attention est portée à l’environnement. De plus, avec du mobilier distinctif produit à l’aide de bois d’ici, on se retrouve avec un chez-soi vivant en n’ayant pas à meubler chaque pied carré. En discutant avec Sophie, j’ai pu constater qu’on partageait la même tactique : quand les besoins sont grands, mieux vaut acheter seconde main qu’en lot dans une grande surface, pour ensuite prendre le temps de remplacer les objets que l’on veut plus spéciaux.

crédit: Atelier C.U.B

L’art du multi-tâches

Si l’entrepreneuriat a appris quelque chose à Sophie, c’est qu’il n’y a jamais assez de temps pour tout faire. Il mène inévitablement au multi-tâches. Qu’on pense à la photographie des produits ou aux réseaux sociaux, les partenaires d’affaires et de vie font tout eux-mêmes. Il faut le dire, c’est réussi, car, dès le premier regard, les photographies de leurs produits nous font bien comprendre le double sens de l’acronyme C.U.B : Cuir Union Bois, mais aussi cube, comme dans forme. Vous l’avez sans doute constaté avec celle du plateau de service, prise à vol d’oiseau – et vous le constaterez avec les suivantes – l’emphase sur la géométrie est prédominante.

crédit: Atelier C.U.B

Projets sous le radar

Parmi les projets figurant dans un avenir proche, on retrouve la lampe modulable en version table de chevet ou en version suspendue, en bois massif d’érable ou de cerisier, et d’autres lampes suspendues. Sans oublier du nouveau mobilier pour la fin de l’année! Sophie ne pouvait me donner plus de détails, mais gageons que vous voudrez les suivre sur les réseaux pour en connaître davantage… Et passer par leurs portes lors de l’annuelle vente d’atelier du bâtiment où se trouve leur local, rue Masson.

 

Révisé par Marie-Pascale

Claudie Bouchard

Collaboratrice au blogue

Gestionnaire de projets d’ingénierie, Claudie n’en délaisse pas moins sa créativité par le biais de ses passe-temps.
Projets collectifs de danse, marchés récupérateurs, vernissages, lancements d’albums et lancements de produits… Sa curiosité l’amène à découvrir des gens, des passions et des produits.
Elle ne cesse de s’épater devant ce qui se fait au Québec, particulièrement en design et en gastronomie.
Pour elle, acheter local, c’est opter pour la qualité versus la quantité. Elle a toujours eu un faible pour les produits uniques et les découvertes, ce qui la pousse spontanément vers l’entrepreneuriat.
Les entrepreneurs passent tellement de temps à peaufiner et expliquer leurs créations, que leur donner une tribune par son écriture lui apparaît tout naturel.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Devenez membre dès maintenant
et profitez de nos offres spéciales
Devenir membre