Notre magasin de Montréal est maintenant ouvert!

Publié le 22 novembre 2019
Par Geneviève Girard

Blogue

Aliments Racine : bouffe saine et planète en santé

Non classifié(e)

Femme d’affaires à la tête de la TPE montréalaise Aliments Racine, Esthel a tout donné à son projet dans les trois dernières années. Son nom de famille l’a inspiré pour le branding de son entreprise. « Racine, c’est bien sûr un jeu de mot avec mon nom, mais ça va plus loin que ça, dit-elle. C’est aussi une référence à la terre, aux végétaux. Prendre soin de soi et de la terre, faire attention à la biodiversité. » Il n’aura fallu que quelques minutes d’entretien téléphonique pour comprendre les valeurs de cette entreprise d’alimentation vegan

Chaussons de danse et mitaines de four

La discipline, la persévérance, la visualisation des objectifs, la tolérance au stress et la créativité sont des acquis de la formation de ballet classique d’Esthel. « C’est d’abord un besoin personnel qui m’a amené à cuisiner des mets sans allergènes, dit-elle. Je cherchais sur le marché des produits adaptés pour différentes intolérances et je n’étais pas satisfaite. En même temps, j’ai dû mettre fin à ma carrière de danseuse classique suite à une blessure. » Ces deux éléments combinés aux commentaires positifs de son entourage sur le bon goût et la qualité des produits qu’elle cuisinait avant tout pour elle-même l’ont poussé à démarrer son entreprise. 

Esthel Racine_Aliments Racine
Esthel Racine, fondatrice d’Aliments Racine

L’entrepreneure a reçu un précieux appui des membres de sa famille et de son entourage au moment du démarrage. « Mon frère est ingénieur, il m’a aidée à adapter les machines pour ma production. Mon père a aussi mis la main à la pâte, notamment pour la révision des procédés industriels. Et ma mère qui travaille en santé et sécurité au travail m’a grandement appris de choses dans ce domaine. » 

galette_assiette

Diversité et simplicité

L’atelier de production situé dans le Mile-End embauche actuellement 3 employés. « On produit et distribue des aliments prêts à cuisiner à base de légumineuses et de grains biologiques, dit Esthel. Afin d’élargir l’offre de sources de protéines végétales disponibles sur le marché, nos produits sont végétaliens, sans soja et sans gluten. Nous croyons qu’une alimentation saine passe par la diversité et la qualité des ingrédients. »

Esthel nous fait part de son désir d’élargir la gamme des produits alimentaires offerts par Aliments Racine dans les prochaines années. Elle souhaite, entre autres, offrir des repas complets afin de satisfaire l’appétit des consommateurs soucieux de leur alimentation. « J’aime souligner que nos produits sont simples, nutritifs, sans allergène et offrent une grande variété, dit-elle. On est présentement en attente de la certification bio. On fait aussi le choix de s’approvisionner le plus localement possible. »

Dans la cour des grands

Les galettes végétaliennes sont disponibles dans plus de 100 points de vente à travers le Québec, entre autres grâce à une entente de distribution avec Sobeys. « Ce contrat avec un géant de l’industrie alimentaire au Québec est probablement ma plus grande fierté d’entrepreneure à l’heure actuelle. » Esthel souhaite s’attaquer au développement du marché ontarien afin d’élargir son réseau de distribution dans les grandes chaînes d’alimentation.  

galette_shitake

Dans la dernière année, elle s’est frayée un chemin dans la cohorte du mouvement Adopte Inc., créé par les entrepreneurs à succès Nicolas Duvernois et Anne Marcotte, qui vise à offrir un soutien sur une période d’une année, du mentorat d’affaires et des formations. Même si la femme d’affaires admet qu’il est parfois difficile de jongler avec tous les aspects de l’entreprise et de prioriser les actions à poser pour faire avancer le projet, elle a maintenant le réflexe de s’entourer de personnes qui pourront la faire évoluer, elle et son entreprise, afin d’atteindre ses objectifs. 


Voir la fiche membre Signé Local

Révisé par Sandrine

Geneviève Girard

Collaboratrice au blogue

De petite campagnarde à étudiante à la maîtrise en administration publique à l’ÉNAP, l'aventure de Geneviève a commencé dès l’âge de 5 ans, alors qu'elle créait sa première entreprise de cabanes d’oiseaux l’espace d’un été.

Puis, en 6e année, Geneviève mettait sur pied un journal étudiant et devenait rédactrice en chef. À 15 ans, elle se lançait à la recherche de commanditaires pour sa première campagne de financement. À 19 ans, elle participait à son premier congrès en politique et militait pour le développement régional. Dès la fin de son bac, elle s'est impliquée à titre de secrétaire dans un C.A. et en est devenue présidente l’année suivante. À 26 ans, Geneviève décrochait l’emploi idéal qui lui permettrait d’être en contact avec de jeunes entrepreneurs motivés à faire évoluer la société et de faire la promotion du développement économique régional.

À travers tous ces projets, Geneviève prend le temps de parcourir les routes du Québec pour y découvrir les entreprises qui s’y cache. Adepte d’agrotourisme et de découvertes culinaires, elle est une cliente assidue des différents marchés publics. L’achat local représente pour Geneviève une occasion de déployer l’entrepreneuriat québécois et de faire des découvertes passionnantes.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Devenez membre dès maintenant
et profitez de nos offres spéciales
Devenir membre